">

Vidéo (durée 5 mn) comprenant des interviews de Messieurs Alex Türk, Président de la CNIL, Paul-Olivier Gibert, Président de l’AFCDP et Alain Bensoussan, Vice-Président et co-fondateur de l’AFCDP)

 :

Propos introductifs : Xavier Leclerc, Délégué général AFCDP, Eric Barbry, Alain Bensoussan Avocats

- Protection des données à caractère personnel : sur quoi travaillent les associations partenaires ?
L’AFCDP n’est pas la seule association professionnelle à mener des travaux sur des thèmes qui concernent la protection des données à caractère personnel. Quels sont les sujets prioritaires pour les juristes TIC, les professions de confiance, les acteurs de l’innovation numériques, les spécialistes de la sécurité informatique ? Après avoir présenté ses propres travaux en 2007, l’AFCDP laisse cette année la parole à des associations partenaires.

Président de séance : Paul-Olivier Gibert, AG2R, Président de l’AFCDP
Avec

- La protection du patrimoine informationnel par Jean Marc Rietsch, Président de Fédisa
- Les logs de connexion par Christophe Labourdette (Ossir)
- Dominique Du Chatelier, Secrétaire Général de la Fevad
- Jean-François Pépin Délégué général CIGREF,
- Jean-Jacques Heilaud , Président de l’Apronet (Club CIL des collectivités)

- Vote électronique : un modèle pour la gestion de la confiance ?
Le vote électronique, ce n’est pas uniquement les machines à voter pour les élections politiques. C’est aussi le vote en ligne pour les élections d’actionnaires ou de sociétaires, les élections prud’hommales, les élections consulaires, les élections du personnel. Cinq ans après la délibération CNIL sur le sujet, il semblait important de faire le point. Les recommandations de la CNIL sont-elles suffisamment protectrices sans être pour autant excessivement contraignantes ?

Président de séance : Alain Borghesi, PDG de Cecurity.com, Vice-président de la FNTC (Fédération Nationale des Tiers de Confiance)

Avec

- Stéphane Grégoire, rapporteur du groupe vote électronique du Forum des droits sur l’internet
- Jean-Christophe Slucki, expert en informatique près la Cour d’Appel
- Xavier Monmarché, Experian, co-animateur du groupe de travail vote électronique de la FNTC
- Eric Audier, chargé d’études juridiques de la MAIF
- Olivier Lesobre, Chargé de mission à la Division des affaires publiques et sociales de la CNIL

- Intervention de Monsieur Alex Türk, président de la CNIL et du Groupe de l’article 29

M. Alex Türk

APRES-MIDI

- Diversité et données à caractère personnel
La Cybersurveillance et l’usage privé d’Internet dans la cadre professionnel a fait l’objet d’abondant débats (à défaut d’apporter des réponses limpides). Désormais, dans l’univers du travail le thème de la lutte contre les discriminations est celui qui s’impose pour les professionnels de la protection des données. Comment mesurer la diversité sans tomber dans le fichage ethnique ? Le CV anonyme est-il généralisable dans les procédures de recrutement ? Au-delà du l’univers professionnel, comment la lutte contre les discriminations peut se mettre en œuvre dans la société française dans le respect des principes informatiques et libertés

Président de séance : Alain Weber, avocat, Commission Libertés et informatique de la Ligue des Droits de l’Homme

Avec
- Martin Clément - Chargé des études, Halde
- Fabien Dechavanne - Direction juridique - Chef du pôle biens et services, Halde
- Patrick Lozes, Président du CRAN
- Jérôme Thorel, Privacy International
- Antoinette Prost-Maxence, Directeur des études et du climat social à la DRH d’AXA France (entreprise qui met en œuvre le CV anonyme)
- Des représentants de la Cnil et des associations représentatives des différentes communautés

- 30 ans après, est-il temps de passer à la loi informatique et libertés 2.0 ?

A l’heure du Web 2.0, des réseaux sociaux tels que Facebook, de l’informatique ambiante, des RFID, de la fusion envisagée entre Google et Doubleclick, les grands principes de la loi informatique et libertés de 1978 sont-ils toujours applicables ? Demeurent-ils toujours pertinents ? Faut-il désormais protéger l’internaute contre lui-même quand il devient le responsable de son propre fichage ? Faut-il créer de nouveaux droits, comme le droit d’accès et de falsification ? Doit-on favoriser de nouvelles approches comme les class actions pour atteinte à la vie privée, l’information obligatoire des personnes concernées lors de failles de sécurité, la labellisation des produits qui proposent l’anonymat et l’effacement des traces par défaut ?

Président de séance : Alain Bensoussan, Vice-Président de l’AFCDP

Avec
- Anne Carblanc, OCDE
- Alain Juillet, Haut responsable chargé de l’intelligence économique (sous réserve)
- Daniel Kaplan, Délégué Général de la FING
- Marc Mossé, Directeur des Affaires Publiques et Juridiques, Microsoft France
- Alexandre Menais, Directeur europe anti piracy eBay
- Chantal Richard, Présidente du CREIS
- Peter Fleischer Global Privacy Counsel (Google)





Agenda

21 novembre 2017
Repas mensuel parisien

1er décembre 2017
Réunion AFCDP à Toulouse

24 janvier 2018
12è Université des DPO