">

Chers adhérents,

Il y a trois ans les premiers correspondants informatique et libertés étaient désignés, quel bilan pouvons nous dresser aujourd’hui ?

Pour le correspondant et pour l’AFCDP le bilan est très positif.

Près de 1000 correspondants ont été nommés et les dossiers arrivent à la CNIL pratiquement au rythme d’une désignation par jour ouvré.

L’intérêt de désigner un Correspondant ne fait plus débat : le régime du correspondant s’impose progressivement comme le choix le plus adapté pour garantir l’application de la loi informatique et libertés au sein des organismes pour assurer le respect des « droits et libertés des personnes » et la sécurité juridique des responsables de traitement.

Votre association est passée de 40 membres à plus de 120 adhérents, dont plus de cinquante CIL désignés. L’activité est soutenue : réunions mensuelles, groupes de travail, universités et assises du Correspondant Informatique et Libertés réunissent de plus en plus de participants.

Les relations avec la CNIL se sont approfondies : le courrier du Président Alex Türk fixe le cadre de travail entre votre association et les services de la Commission.

Ainsi, l’AFCDP s’affirme comme l’organisation professionnelle représentative des Correspondants Informatique et Libertés.

Il est aujourd’hui nécessaire de pérenniser ce premier succès.

En effet, jusqu’à maintenant l’AFCDP a fonctionné sur la base du bénévolat et de la quasi gratuité de l’adhésion. Ce fonctionnement n’est aujourd’hui plus adapté.

Le rôle que l’AFCDP sera amenée à jouer dans les années prochaines où la protection des données personnelles s’annonce un important enjeu de société nécessite que nous nous dotions d’une organisation administrative solide tout en renforçant notre indépendance.

Le conseil d’administration a ainsi décidé d’augmenter les cotisations, seules ressources qui garantissent l’indépendance de votre association.

Elles permettront de disposer d’un salarié permanent qui assurera notamment l’organisation des événements et le soutien des groupes de travail et de nous doter de l’organisation administrative et financière qui garantira la bonne gestion de votre association.

Je reste, ainsi que les membres du Conseil d’administration à votre disposition pour toute information.

Bien sincèrement

Paul-Olivier Gibert
Président de l’AFCDP
Paris, le 3 novembre 2008